La notion de climat scolaire renvoie à la qualité de vie et de communication perçue au sein de l’école. On admet que le climat scolaire influence de manière significative tant l’efficacité des apprentissages des élèves, leurs comportements et incivilités que la qualité de vie des professionnel-le-s qui y travaillent.

Cinq facettes du climat scolaire doivent être distinguées selon Janosz et al. (1998) :

Le climat relationnel ou social (aspects socio-affectifs des relations au sein de toute la population scolaire) est marqué par la chaleur des contacts, la qualité du respect mutuel et l’assurance d’un soutien d’autrui.

– Le climat éducatif (valeur accordée à l’éducation) est déterminé par le dévouement de l’école envers la réussite des élèves et par la valeur et le sens accordés aux apprentissages.

– Le climat de sécurité (ordre et tranquillité) renvoie au sentiment de sécurité ou, à l’inverse, aux risques de victimisation.

– Le climat de justice dépend de la reconnaissance des droits de chacun, de par l’existence de règles justes, légitimes et équitables, et une application cohérente des sanctions.

– Le climat d’appartenance se manifeste par l’importance accordée à l’institution comme milieu de vie et par une adhésion à ses normes et à ses valeurs.

Un questionnaire est à disposition des écoles de Suisse romande pour évaluer les différents aspects du climat scolaire : le questionnaire sur l’environnement socio-éducatif.
.